Le Bois : Quelles sont ses Utilisations et ses Propriétés ?

Une fonction écologique

Le maintien de la biodiversité (plus d’une centaine d’espèces de mammifères, une cinquantaine d’espèces d’oiseaux, un millier d’espèces végétales et plusieurs millions de types d’insectes vivent dans cet écosystème) est l’un des plus importantes d’entre elles. Mais la forêt, par son rôle de protection des sols, nous protège également des risques naturels tels qu’avalanches, inondations, coulées de boues. La forêt joue également le rôle de « poumon » pour notre planète. Grâce à la photosynthèse des plantes et des arbres, les végétaux absorbent le CO2 contenu dans l’air et rejettent de l’oxygène. Une fois capté, ce CO2 est utilisé par la plante pour sa croissance et reste stocké dans la matière ligneuse qu’est le bois. On considère souvent qu’1 mètre cube de bois équivaut à une tonne de CO2 stocké. Le rapport du Grenelle de l’environnement indique qu’en France, la forêt capte 12% des émissions des gaz à effet de serre.

bois materiaux pas cher renouvelable

Une fonction sociale et culturelle

La forêt est un patrimoine culturel, un lieu de mémoire pour des évènements historiques ou de conservation pour des arbres remarquables. C’est aussi un lieu empli de symbolique et de mysticisme. Aujourd’hui, on se rend en forêt pour de belles balades familiales, des moments de détente et de loisirs. La chasse est l’un des plus connus et pratiqués. Une valeur économique est désormais attachée à cette dernière, puisque les associations de chasseurs achètent leurs droits de chasse auprès des propriétaires forestiers.

Une fonction économique d’exploitation

425 000 personnes travaillent dans ce que l’on appelle la « filière bois » en France, soit le double de l’industrie automobile. Ces salariés peuvent être présents dans

  • l’exploitation forestière,
  • les scieries,
  • les industries du travail mécanique du bois (meubles, papiers, cartons…),
  • la mise en œuvre de produits bois (charpente, menuiserie, agencement…)
  • et tous les services lés au travail du bois.

L’économie forestière Française génère près de 60 milliards d’€uros de chiffre d’affaires chaque année.

Cette filière bois a pour fonction de valoriser au mieux les bois récoltés dans les forêts, en les transformant sous plusieurs formes possibles :

Bois de chauffage et bois de feu

Cette utilisation est la plus importante dans le monde (surtout en Afrique et en Amérique du sud). Ce sont principalement les populations les plus pauvres qui font appel à ce type d’énergie pour chauffer leur habitat et cuire leurs aliments. C’est aussi cette utilisation qui valorise le moins la ressource bois, car elle ne procure que très peu de valeur ajoutée.

Bois d’industrie (ou bois de trituration pour la pâte à papier)

Les billes de bois destinées à être transformés en placages, déroulages (contreplaqués), emballages ou panneaux (agglomérés de particules, OSB, MDF) rentrent dans cette catégorie. Ce sont principalement des bois de petite section, que les scieries ne peuvent pas travailler de manière optimale, ou dont la qualité n’est pas assez élevée pour valorisés.

Bois d’œuvre

Les sciages à destination de la charpente, menuiserie, bois de mine, traverses de chemins de fer ou encore l’ameublement sont considérés comme des bois d’œuvre. Ce sont souvent les bois de forte section et de qualité qui sont utilisés. Leur valeur est donc la plus élevée des trois.

bois foret ecologique

Produits dérivés ou connexes

La transformation du bois, quelle que soit sa destination ou son type de transformation, génère des produits connexes (copeaux, sciures, délignures, rebuts…), qui peuvent être valorisés sous d’autres formes ou bien réintroduits dans une autre étape de la filière.

C’est par exemple le cas pour la sciure, qui sert de plus en plus pour la fabrication des granulés de bois ou pellets, destinés aux poêles à granulés.

Le secteur de l’industrie du panneau utilise depuis très longtemps pour s’approvisionner, les délignures produites chez les scieurs.

Ces usines rachètent, et cela depuis très longtemps, chez les recycleurs d’anciens meubles ou objets en bois qui ont terminé à la déchetterie, pour leur faire démarrer une nouvelle vie sous forme de panneaux agglomérés ou OSB par exemple. On comprend ainsi que rien n’est gaspillé dans l’utilisation des bois récoltés en forêt.

Une exploitation forestière nécessaire et raisonnée

Il est important de comprendre que pour que la forêt puisse continuer d’assumer ses deux premières fonctions sans production propre de valeur économique, des hommes sont employés pour la préserver et maintenir son équilibre naturel. Il s’agit des techniciens de l’Office National des Forêts en ce qui concerne les forêts domaniales publiques (30% de la surface forestière nationale) et des ingénieurs forestiers des antennes locales du Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF) pour les forêts privées.

Seule la fonction économique de la forêt permet de lui attribuer une valeur et génère de la richesse permettant le fonctionnement des organisations en charge de son développement. Sans exploiter la forêt, celle-ci ne sera plus entretenue et ses arbres mourront, faute de le avoir récoltés à temps et ne participeront plus au captage du CO2. Seule une forêt jeune et en croissance, donc cultivée, permet d’assurer ce rôle de « poumon que nous présentions auparavant.

En d’autres termes, plus nous consommons de produits en bois, plus nous produisons de la richesse et participons aux politiques de replantation de nouveaux arbres et assurons le rôle de puits de carbone de la forêt.

Lea

Diplômée d'un master d'architecture et de l'amélioration de l'habitat, j'accompagne les services d'aménagement urbain pour imaginer l'habitat du futur et réduire les consommations énergétiques.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire